En attendant Noël…

Il y a quelques années, devant mon incapacité récurrente à me soumettre à l’épreuve rituelle des cartes de vœux, répétée chaque mois de décembre en 2C01 au LP(2)I (sans succès en ce qui me concerne), et quittant le nid familial pour la première fois, s’est posée la question triviale mais cruciale du SAPIN.

Comment procéder pour participer malgré tout à la joie enfantine d’orner l’arbre, de voir clignoter les guirlandes, et d’y planquer des papillotes maison pour plus tard ?

Comment faire pour être présente quand même, pour apporter et partager un peu de lumières pendant ce mois si long et sombre (pas de jour, pas de chaleur, pas de pêche, des envies de marmotte, de la fatigue et des coups de froid à répétition) ?

Cette année-là, je concoctais en avance et en grand secret un premier calendrier d’attente, à basse d’organdi moiré, de rubans dorés, de rouleaux de carton décoré et de friandises multicolores et chocolatées.

Depuis, les idées se sont succédées, le deuxième poussin a lui aussi migré, il a fallu s’adapter. Avent postal l’année passée, il faut encore se renouveler… d’autant que les distances se sont allongées, dépassant les frontières, et que tant qu’à faire il serait bon d’élargir le cercle au-delà des propriétaires des souliers disposés sous le sapin…

Cette année, je propose donc en toute modestie un Avent littéraire (aucune table de nouveautés à animer, pas de public à conseiller, pas de lecteurs avec qui échanger, c’est un hiver professionnellement frustré qu’il faut à tout prix moduler).

Chaque jour, un texte que j’aime, que j’ai mis de côté dans un coin de ma tête ou de bibliothèque, et que j’aimerais partager. (De quoi avoir  toujours sous la main au final quelques pages d’un embryon de bibliothèque idéale ? De quoi réfléchir à ce que serait cette bibliothèque -là pour moi ?)

Chaque jour, une image prise dans l’année ou archivée, à Paris ou en maraude, liée au texte ou complètement décalée. À chacun de rêver des liens ou des failles, des perspectives communes ou divergentes.

On en a pour un peu plus d’un mois, puisque, Espagne oblige, la principale destinataire de ce calendrier de mots, d’idées et d’images devra patienter jusqu’à avoir un an de plus, à l’Épiphanie, pour connaître les fêtes de Navidad.

Beau mois de décembre à tous ceux qui passent par ici !

***

Cette page « En attendant Noël » est en quelque sorte l’extrait de naissance de ce blog, créé pour l’Avent 2010. En 2011, c’est décidé, un an après l’ouverture d’Inventaire, imagier, reflets, j’ai envie de renouveler l’expérience d’un Avent littéraire et photographique, tagué « Avent 2011 ». Pour le moment, le choix des textes n’est pas encore figé, mais j’ai trouvé mon fil rouge visuel. Ce sera l’occasion de rassembler une série de photos par-delà les villes et pays d’où elles viennent. Un indice : ce n’est pas sans évoquer le procédé des calendriers de l’avent traditionnels, ceux où l’on découvre un chocolat ou une babiole chaque jour.

Alors, des idées ? Rendez-vous le 30 novembre pour en savoir plus !

2 Réponses

  1. ln

    Je le mets aussitôt dans mes favoris et te lirai tous les jours sois-en sûre ! J’aime beaucoup l’idée et le ton et ce que tu offres aux autres. Je t’embrasse fort

    02/12/2010 à 06:34

    • @ln merci ! Tu sais qu’il y a / aura beaucoup de toi ici, indirectement…

      02/12/2010 à 16:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s