Raconter

Dimanche 5 janvier 2014

La Fontebranda est une fontaine magique : l’été, elle parle. Après tout, les fontaines sont souvent des lieux fréquentés par les fées, tout le monde le sait. Pour moi, je n’ai rien entendu d’autre que le murmure de l’eau et la mémoire de Sainte Catherine de Sienne, mais cette petiote s’est chargée de les raconter, elle, les histoires. C’était à son papa et dans une autre langue, mais j’en ai profité ! Cela me ramène à Agnès Desarthe qui dit si bien le pouvoir de l’imagination dans les petites têtes :

« Ce que je préfère, avec les histoires, c’est me les raconter à moi-même. Je considère la rêverie comme une activité à part entière. Je la pratique avec assiduité et maniaquerie ; il me faut une certaine pose, une vue dégagée, une qualité particulière de brouhaha. L’endroit le plus propice est la voiture de mes parents. Nous roulons vers la campagne et je profite de mon droit d’aînesse sur ma petite sœur pour occuper la place près de la fenêtre. J’appuie mon front contre la vitre froide, je perds consciencieusement mes yeux dans le décor : rambarde, bas-côté, herbe pelée, talus, maisons, voies ferrées, ciel. J’enclenche le mécanisme. Je quitte l’habitacle de l’auto, je laisse ma famille derrière moi, je deviens le tout et le rien, l’univers et les personnages qui le peuplent. Une ruine au bord de l’autoroute A6 se change en château hanté, mon propre regard croisé dans le rétroviseur devient celui de la sirène, de la licorne, de la fée. »

 

Agnès Desarthe, Comment j’ai appris à lire, Stock, 2013, p. 23-24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s