Un héroïsme du sourire

Dimanche 15 décembre 2013

A Florence, le sanglier est partout : dans des préparations culinaires toscanes , à la porta rossa, où une fontaine en bronze a donné naissance à un conte d’Andersen, et… pour protéger les dessins à la craie en cours de réalisation au sol des rues piétonnes.  Un vrai héros de mille et unes aventures !

« J’ai toujours demandé à mes « héros » d’être, avant tout, drôles, absurdes, singuliers. Rien de plus.

A bien y réfléchir, c’est peut-être cela leur forme particulière d’héroïsme. Un héroïsme du sourire. Ne pas être sentencieux, moralisateur, bien pensant,. Essayer de donner du plaisir en résistant à la tentation de vouloir délivrer un message.

Laisser mes créature de papier vivre leur vie, en espérant que l’humour, et ce que j’espère être un peu de poésie, laissent transparaître à mon insu un petit peu de mon propre regard sur la vie. »

Gilles Bachelet, auteur illustrateur.

Les héros, exposition 2013 du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s