Lune parisienne, 4

Lundi 30 avril 2012

Au dessus de Paris

la lune est violette.

Elle devient jaune

dans les villes mortes.

Il y a une lune verte

dans toutes les légendes.

Lune de toile d’araignée

et de verrière brisée

et par-dessus les déserts

elle est profonde et sanglante.

Mais la lune blanche

la seule vraie lune

brille sur les calmes

cimetières des villages

 

Frederico Garcia Lorca, « Couleurs », Oeuvres complètes, tome 1, Gallimard, 1981

Traduction de André Belamich

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s