Lune-oeil, 3

Lundi 23 avril 2012

 

Sur la lune

S’inscrit

Un mot

La lettre la plus grande en haut

Elle est humide comme un œil

La moitié se ferme

Et le ciel

Se couvre

Un lourd rideau qu’on ouvre

Sans bruit

Une lumière luit

Rapide

C’est une autre lueur à présent

qui me guide

Pierre Reverdy, « Cadran », Œuvres complètes, tome 1, Flammarion 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s