Voyage imaginaire

Lundi 5 septembre 2011

Même si nous reprenons nous aussi les horaires de rentrée, j’ai fait ma propre « rentrée » il y a déjà deux mois… et dans un univers tellement propice à l’imaginaire et aux découvertes, aux voyages immobiles, que c’est étrange de penser à cette période de premiers pas comme à une rentrée…

« La bibliothèque protège de l’hostilité extérieure, filtre les bruits du monde, atténue le froid régnant aux alentours mais donne, aussi, un sentiment de toute-puissance.

Car la bibliothèque fait reculer les pauvres capacités humaines : elle est un concentré de temps et d’espace. Elle rassemble sur ses rayonnages toutes les strates du passé.

(…)

Le passé hante les bibliothèques, non seulement dans les témoignages d’époque, mais aussi par les études savantes, les restitutions littéraires et les images de toutes sortes. Mais ma bibliothèque est aussi un concentré d’espaces. Toutes les régions de la terre y sont réunies, les 5 continents avec leurs paysages, leurs climats, leurs façons de vivre. Et même les lieux imaginaires (…), ou ceux à peine connus des humains et depuis longtemps explorés par les écrivains (…). Je peux m’y rendre e un instant, en changer sur le champ et même me retrouver à deux endroits à la fois. »

 Jacques Bonnet, Des bibliothèques pleines de fantômes

Une Réponse

  1. Pingback: Voyage imaginaire << Inventaire, imagier, reflets « Les facéties de Ceriat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s