Porte

Lundi 6 décembre

Porte de gros blocs de pierre, ouverte sur la montagne

Mycènes, Palais, août 2008

4 Réponses

  1. ln

    « Prends cette lettre; cours au-devant de la reine;

    Et suis sans t’arrêter le chemin de Mycène.

    Dès que tu la verras, défends-lui d’avancer,

    Et rends-lui ce billet que je viens de tracer.

    Mais ne t’écarte point; prends un fidèle guide.

    Si ma fille une fois met le pied dans l’Aulide,

    Elle est morte… »

    Ah le chemin de Mycènes ! Ah Racine !

    06/12/2010 à 09:32

  2. ln

    « Il suivait tout pensif le chemin de Mycènes;
    Sa main sur les chevaux laissait flotter les rênes »

    Encore Racine, dans Phèdre cette fois… N’est-ce pas magnifique ?

    06/12/2010 à 09:35

  3. cécile

    Beau souvenir que cette visite de Mycènes. Fascinée par ces linteaux énormes que le temps ne semble même pas avoir effleurés.

    06/12/2010 à 10:46

  4. @ln ah ! Iphigénie, que de bons souvenirs ! on y avait vraiment passé du temps mais c’était bien / beau.

    @liberlibri oui,j’en ai rediscuté récemment avec Coco, et Mycènes est vraiment le site qui m’a le plus marqué je crois. Bien sûr, tout était magnifique, mais la majesté de ce lieu, le soleil dur et le vent qui le rendait supportable et fou ce jour là, c’était une expérience sensible incroyable (je rêve souvent des tombes royales, surtout celle dont la voûte a cédé, par laquelle on voyait le ciel comme dans le cratère du volcan de Turrel).

    06/12/2010 à 22:34

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s